Bussang.com

[theme_switcha_link theme="ot_ete_bussang" text="Ete"] [theme_switcha_link theme="ot_hiver_bussang" text="Hiver"]

JARDIN D’ALTITUDE DU HAUT CHITELET

Le jardin d’altitude du Haut Chitelet propose à son public de découvrir 2500 espèces de plantes alpines des différentes régions montagneuses du monde.
A deux pas du Hohneck, primevères, gentianes, pavots bleus, edelweiss et bien d’autres encore s’épanouissent en rocailles paysagées.
Une tourbière et une hêtraie d’altitude, deux milieux naturels caractéristiques des Hautes-Vosges, complètent ce véritable tour du monde botanique.
Des livrets-jeux sont proposés aux familles. Un programme culturel s’articule autour d’une exposition photographique et d’animations estivales sur le thème de la nature

JARDIN « UNE FIGUE DANS LE POIRIER »

A LA FOIS JARDIN PAYSAGÉ ET FORÊT COMESTIBLE, UNE FIGUE DANS LE POIRIER EST UNE RECHERCHE D’ÉQUILIBRE ENTRE L’ESTHÉTIQUE À L’ANGLAISE, L’ESPRIT JAPONISANT, LA BEAUTÉ SAUVAGE DES PAYSAGES NATURELS, L’ART CONTEMPORAIN & LA PERMACULTURE.
Explorez ce jardin-forêt d’1ha en pleine croissance situé à 640m d’altitude, composé de plus de 1 300 végétaux rares et comestibles des 5 continents ;
Accordez-vous une pause ressourçante et dépaysante sur la terrasse panoramique du salon de thé ;
Laissez-vous transporter dans l’univers chaleureux & hors du temps de la forge ;
Cultivez votre créativité avec nos ateliers pour petits et grands ;
(Re)découvrez le goût du faire soi-même ;
Savourez nos instants Culture.

MUSÉE DU TEXTILE DES VOSGES

Visite incontournable à Ventron.

Cet ancien tissage, à l’architecture caractéristique des premières usines de l’industrie textile, fonctionna à partir de 1855 avec 50 métiers mécaniques mis en oeuvre par 32 ouvriers. Une succession de machines permet au visiteur de comprendre la transformation du coton de la balle au fil et du fil à toutes sortes de tissus. Implanté en altitude, le musée du textile des Vosges est un but de promenade pour découvrir différemment le massif vosgien. La visite est agrémentée de démonstrations en filature et en tissage avec machines et maquettes en fonctionnement.

A ne pas manquer les jeudis pendant les vacances scolaires à 14h30 : « LES JEUDIS TISSAGE EN FAMILLE « 

Visite commentée sur réservation, pour les groupes, prévoir un traducteur pour les langues étrangères.

 

ÉGLISE DE RAMONCHAMP

Eglise mère de toute la vallée de la Haute Moselle, l’église Saint-Rémy et Saint-Blaise de Ramonchamp a été construite en 1684.

Elle fut dotée d’un orgue en 1732 grâce au don de l’abbé Georges d’Ogeron, curé de Ramonchamp de 1735 à 1785.

L’église renferme une peinture de 1950 du peintre Lecomte qui commémore la 1ère Guerre Mondiale.

Cette oeuvre représente des soldats blessés et mourants ainsi qu’un ange.

CROIX DE PARIER

La Croix de Parier qui domine Rupt-sur-Moselle fut érigée en 1939 en gage de reconnaissance pour les survivants de la guerre de 1914-1918 et de protection pour les soldats de la commune.

Elle fut bénie le 1er octobre 1939 par l’évêque de Saint-Dié à l’issue d’une grande procession qui regroupa plus de 1000 personnes.

Elle mesure 10.10 mètres de haut et 1.23 mètre d’envergure. Pourtant électrifiée depuis 1939, la Croix de Parier n’était plus illuminée depuis 1952.

Récemment repeinte, son éclairage rénové et ses alentours défrichés, son site offre aux promeneurs un superbe point de vue sur la Vallée de la Moselle et la cité ruppéenne depuis le sommet du rocher sur lequel elle est installée.

Accès en voiture par une route à  l’arrière de l’église de Rupt sur Moselle jusqu’au parking et ensuite suivre l’itinéraire balisé de l’anneau  jaune, faire l’aller-retour par le même chemin.

Bonnes chaussures indispensables !

ÉGLISE DE RUPT-SUR-MOSELLE

L’église Saint-Etienne de Rupt-sur-Moselle :

La fondation de la Paroisse de Rupt-sur-Moselle remonte probablement au 7ème siècle après l’établissement d’un monastère au sommet du Saint Mont. À cette époque, une chapelle fut édifiée à l’emplacement de l’église actuelle, sous le nom de « Parrochaige de Sainct Estene de Lonchamp » ; cet édifice religieux, avec le cimetière clos de murs, devaient servir de refuge en cas d’attaque, les habitants s’y rassemblaient pour tenir compte des décisions seigneuriales.

Mais, c’est en 1738 que fût construite la première église de Rupt sur Moselle.

Mais, au milieu du siècle dernier, devenue trop petite pour accueillir les paroissiens, il a été décidé de l’agrandir en 1846 (Rupt sur Moselle comptait 4 390 habitants).

L’ancienne église faisait 360 m², celle qui fût construite, donc l’actuelle, fait 927 m².

Il fût décidé, à cette époque, de démolir le chœur et la nef datant du 18ème siècle, mais le clocher et sa base seront conservés ; cette partie de l’édifice affirme la valeur historique de l’église ; une précision qui mérite d’être relevée.

LE MUSÉE DE LA MONTAGNE

A Château Lambert, le Musée départemental de la Montagne témoigne de la vie quotidienne des paysans des siècles passés, avec l’habitat d’autrefois et les activités agricoles. A l’extérieur, un parcours propose aux visiteurs de se familiariser avec les métiers liés à la forêt et à l’artisanat du bois.

La scierie, la forge, le moulin, la salle de classe et la section mine complètent la visite par le biais de reconstitutions.

Ouvert du 1er février au 30 novembre.

Tarifs : adultes 6 €, gratuit pour les moins de 18 ans.

LES JARDINS DE CALLUNES

Un jardin paysagé et botanique de 3,8 ha avec un ruisseau et un petit lac de montagne où l’on peut visiter différentes zones paysagères en empruntant des allées gazonnées ou des sentiers de pierre. Collections de rhododendrons, azalées, vivaces, arbustes, bruyères et plantes de zones humides. Bancs pour se reposer et aire de pique-nique. Animaux non admis.

CASCADE DE L’OURS

La cascade de l’Ours se situe à 850 m d’altitude sur les hauteurs de Bussang à La Bouloie, non loin de la Roche de l’Ours (site d’escalade). Elle est accessible par la route forestière de la Bouloie depuis le village ou depuis l’hôtel restaurant de la Bouloie.

VERRERIE D’ART LA ROCHÈRE

La Rochère est la plus ancienne verrerie d’Art de France encore en activité.
Située dans le département de la Haute-Saône, elle est fondée en 1475 par Simon de Thysac, gentilhomme verrier.
La verrerie perpétue depuis plus de cinq siècles la tradition et le savoir-faire des Maîtres-Verriers.
Elle développe des collections en verre soufflé bouche et verre mécanique qui vont des rééditions du 18ème siècle aux créations de designers.

Découvrez le savoir-faire millénaire du verre soufflé bouche des Maîtres verriers de La Rochère.

Lors de votre visite, vous verrez les verriers cueillir, maillocher, souffler et façonner le verre pour transformer la matière en fusion. Les maîtres verriers travaillent du lundi au samedi.

La visite est libre et gratuite.

 

 

 

Outils d’accessibilité
Votre recherche
Informations pratiques
  • Lundi, mardi, mercredi, vendredi et Samedi ;
  • de 9h à 12h et de 14h à 17h
  • Fermé le jeudi et le dimanche
Contact
8 avenue de la gare – 88540 BUSSANG
Tél : le 03 29 61 50 37